La rime

Publié le par Shasvati

L’étymologie du mot rime est discutée : la première hypothèse remonte ce mot au latin rythmus ( rythme) , aussi rythmus , rithmus emprunté au grec. Selon cette hypothèse, ce mot fut usité en latin médiéval  pour désigner le vers simplement accentué par opposition au vers métrique basé sur la quantité. Mais , cette étymologie n’est pas satisfaisante. La deuxième hypothèse attache ce mot au francique *rim « série, nombre » Il y a une autre hypothèse défendue par P . Guiraud selon laquelle, le mot français est passé dans les autres langues romanes , dans la forme féminine du provençal ainsi que le masculin ( rim) et ce terme se serait répandu dans les langues germaniques. P.Guiraud voit dans ce verbe les traces du latin rimare << rechercher, examiner avec soin >>

Le mot rime indique le procédé poétique qui assure l’homophonie par la disposition de sons identiques à la finale des mots placés à la fin de deux unités rythmiques. Le mot rime englobe l’idée de plusieurs sortes de rimes. En voici quelques-unes.

Les rimes qui terminent par un e caduc sont des rimes féminines , tandis que les autres sont des rimes masculines.

Voici une rime féminine :

[ … ] laissais dire

[ … ] mon sourire

 

Voici une rime masculine

[ … ] délaissé

[ … ] pensée

 

Ces rimes sont tirées du poème Chanson de Barberine de Musset.

 

Une rime pour l’oreille est une véritable rime mais une  rime pour l’œil ne l’est pas ( ex. aimer-amer).On parle de rimes pauvres quand on ne reprend que la voyelle finale ( malaisé-exposé  -  la Fontaine), on dit que c’est une rime suffisante quand on répète deux phonèmes ( image-hommage ) et on fait des rimes riches quand on reprend au moins trois phonèmes ( savoureux- vigoureux – Baudelaire).  Une rime identique se crée quand le même mot est répété. Vous trouverez plus d’informations sur les différentes sortes de rime dans ce site  http://www.cafe.umontreal.ca/cle/cases/c1858.html

 

Les vers holorimes sont des vers qui sont phonétiquement identiques. En voici un exemple :

               Des générales déjeunaient,

               De jeunes râles des genets

                                                Hugo

Ce genre est attribué au poète et chansonnier français Jean Goudezki qui a composé le premier sonnet holorime ‘Invitation’ que vous pourrez lire ici : http://poesie.webnet.fr/poemes/France/goudezki/1.html

 

La rime permet plusieurs jeux de mots comme des calembours ou des virelangues et elle se trouve dans les comptines aussi.

C’est tout pour aujourd’hui.

Shasvati

Commenter cet article

Alain 20/08/2008 17:17

Tu es donc de retour!! avec un bel article.Juste une remarque au sujet du terme "disputée", il serait mieux de mettre "discutée". Mais ce n'est pas grave, on comprend quand même le sens. Bonne fin de vacances et une prochaine fois

Shasvati 21/08/2008 08:18


Merci, j'ai changé le terme utilisé :-)