Jean Giono

Publié le par Shasvati

Bonjour, On est le 15 juin et voici un court article sur Jean Giono qui fait partie de mes écrivains préferés. Jean Giono est né en 1895 à Manosque, en Provence et il y est mort en 1970.Il est d’origine modeste : sa mère était repasseuse, son père cordonnier.A 16 ans, il a dû arrêter ses etudes et aider financièrement sa famille.Autodidacte, Giono a lu Virgile, Stendhal, Homère et Dante parmi d’autres. La première guerre mondiale l’a traumatisé. Il a participé à la bataille de Verduns (1916) où beaucoup de ses camarades sont tués.L’influence de la guerre se voit partout dans son oeuvre et Jean Giono devient un pacifiste convaincu. En 1924 , il a publié un premier recueil de poèmes- Accompagnés de la Flûte. Le livre Colline, paru en 1929 est son premier grand succès.Ses livres ont surtout pour cadre la Provence et ils sont écrits d’un ton lyrique.La nature figure dans tous ses romans.Jean Giono était un homme plutôt solitaire qui aimait se promener et rencontrer des gens insolites qui’il a décrits dans ses romans. Emprisonné en 1939 et en 1944, Jean Giono est élu à l’Académie Goncourt en 1954. Ami d’André Gide, Jean Giono reste pourtant un auteur inclassable. De nombreux romans de Giono ont été adaptés à l’écran. J’adore son roman- Jean le Bleu dans lequel il évoque son enfance avec tendresse et fraîcheur.J’ai également apprécié le livre – L’homme qui plantait les arbres- un livre mince qui raconte une histoire touchante et simple. Voici quelques citations de Giono: 1) Pour bien mentir il faut beaucoup de sincérité 2) Tu as peur des mots? C’est avec ça qu’on fait la vérité. ( Lanceurs de graines) A la prochaine fois, Shasvati

Publié dans la littérature

Commenter cet article