Les répétitions (2)

Publié le par Shasvati

Bonjour, On est le 4 avril et aujourd’hui je finirai mon exposé sur les répétitions avant de présenter un mot avec son origine. 1) anaphore- c’est quand vous répétez un mot ou un groupe de mots au début de plusieurs phrases successives. Cette figure de style permet d’insister sur une idée comme dans la phrase suivante:Toujours aimer,toujours souffrir, toujours mourir ( Corneille , Suréna) 2) La mise en abyme- Il y a un certain concept de profondeur qui se rattache à ce mot .Au début, cette expression était un terme d’héraldique .qui désigne le point central d’un écu lorsque ce point figure lui même un écu.Ainsi , on disait qu’un petit écu au milieu d’un grand était << mis en abyme >> La mise en abyme, c’est une figure de style qui consiste à répéter plusieurs fois- peut-être même à l’infini- un élément à l’intérieur d’autres éléments similaires au premier, comme une peinture représentée dans une peinture.Les poupées russes qui s’emboîtent les unes dans les autres consituent un exemple célèbre ainsi que la boîte de << Vache qui rit >> Quelques écrivains se servent de cette figure pour créer des récits dans des récits, des histoires dans des histoires et des films dans des films. Voici un mot intéressant qui a d’ailleurs, un lien avec le sujet: Gigogne- c’est un nom féminin qui indique une femme qui aime s’entourer de nombreux enfants .Ce mot vient du nom d’un personnage du théâtre des marionettes << Mère Gigogne >>, une femme géante des jupes de laquelle sortait une foule d’enfants. Par allusion, ce mot indique des objets identiques mais de taille décroissante qui s’emboîtent les uns dans les autres comme des poupées russes .Ainsi, on peut parler d’un lit ou d’une table gigogne. A la prochaine fois, Shasvati

Commenter cet article